Sur le marché de l’emploi, les personnes handicapées ont les mêmes droits que tous les professionnels. L’État a par ailleurs pris diverses mesures législatives empêchant l’exclusion des candidats en situation de handicap par les recruteurs. Les entreprises sont dans l’obligation de respecter un quota d’employés handicapés dans leurs effectifs. Mais malgré cela, force est de constater que beaucoup de personnes handicapées rencontrent des difficultés d’insertion professionnelle. A qui peuvent-ils s’adresser ? Où les personnes handicapées peuvent-elles travailler ? Les personnes en situation de handicap peuvent travailler dans toute entreprise où elles estiment pouvoir mettre à contribution leurs compétences et leur savoir-faire. Vous êtes handicapé ? Vous allez suivre les mêmes pratiques que pour un candidat valide. Vous n’as plus qu’à rechercher une offre et postuler en envoyant votre candidature. Pour la rédaction de votre CV, il vaut mieux y mentionner votre handicap. En revanche, il ne faut pas le mettre en première ligne. Vous ne devez pas vous sentir stigmatisé à cause de votre handicap. Cependant, vous devez également éviter de penser que votre handicap vous donne un ticket d’entrée privilégié au sein d’une entreprise qu’elle soit publique ou privée. Mettez d’abord en avant vos compétences. Si votre handicap constitue une gêne dans votre recherche d’emploi, il vous est possible de demander des aides tels qu’un transport adapté ou un interprète pour l’entretien d’embauche. Enfin, il est à noter qu’un travailleur handicapé devra être rémunéré au même titre qu’un travailleur valide. Que faire si vos capacités de travail sont réduites ? Votre niveau de handicap ne vous permet pas de travailler au sein d’une entreprise ? Une insertion en milieu protégé, au sein d’un Esat (Etablissement et service d’aide par le travail) est envisageable. Si vous gérez un Esat, disposer d’un site internet est crucial pour permettre à votre établissement d’être facilement visible et accessible aux travailleurs handicapés. Si vous n’en avez pas encore, contactez un professionnel pour la création du site internet de votre Esat. Les intéressés doivent pouvoir accéder facilement aux diverses informations relatives à votre établissement. Les personnes en situation de handicap désirant intégrer un Esat doivent remplir un certain nombre de conditions. Parmi celles-ci, elles doivent être inaptes à un poste au sein d’une entreprise classique. Pour travailler au sein d’un Esat, commencez par effectuer une demande auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH).

[...]

De nombreuses entreprises sont à la recherche de solutions pour offrir à leurs employés les meilleures conditions de travail, car un collaborateur heureux est plus efficace dans ses projets. C’est pourquoi les chefs d’entreprises choisissent avec soin le mobilier en faisant attention à la qualité. Zoom sur les différentes solutions d’agencement des bureaux.

[...]

A l’heure où la compétitivité se joue principalement sur l’innovation, les locaux d’une entreprise doivent encourager la créativité et la stimuler. Rien de tel que de changer régulièrement de voisins pour améliorer l’échange des idées. Les open spaces considérés comme trop bruyants ont fait naître un nouveau phénomène. Les salariés ont détourné des espaces de détente comme la cafétéria en espace de travail. Il faut donc réaménager ces lieux avec du nouveau mobilier.

[...]

Il existe des tenues de travail réglementaires qui sont imposées pour des raisons de sécurité et des tenues dont l’objectif est de donner une identité visuelle commune à tous les employés. Quelles qu’elles soient, c’est à l’employeur de les fournir, de les entretenir et de les renouveler.

[...]

Qui a dit que le travail n’était source que de malheur ? Une enquête conduite par 20minutes.fr, En Ligne Pour l’Emploi et OpinionWay montre que 75% des français sont heureux d’exercer leur métier, notamment par ce qu’il leur apporte en termes d’apprentissage mais aussi parce qu’il leur permet d’être en relation avec « des gens qu’il apprécient ».

[...]

Depuis 2009, date d’élaboration du plan d’urgence pour la prévention du stress au travail, quelque 600 accords ou plans d’action contre les risques psychosociaux « ont été signés dans les grandes entreprises françaises » a indiqué dans un communiqué le Ministère du Travail, ce qui représente une proportion d’une « entreprise de 1 000 salariés sur deux ». Le bilan de l’opération indique que, parmi ces accords,  « rares sont ceux  qui comportent un engagement précis de la direction ou précisent les modalités de son implication ». Et d’ajouter : « Les entreprises n’en sont pas encore au stade des solutions et du plan de prévention abouti, mais se donnent le temps de comprendre la problématique des RPS et d’en identifier les causes ».

[...]